EXAMEN DE L’EXERCICE

L’examen de l’exercice est une composante obligatoire du programme d’assurance de la qualité. Le but de l’examen de l’exercice est de fournir une évaluation objective de l’exercice d’un inscrit par rapport aux normes de pratique de la profession. Les inscrits sont choisis au hasard ou invités par le comité d’assurance de la qualité pour effectuer un examen de l’exercice.  

L’examen de l’exercice comprend 30 questions à choix multiples et des questions à choix vrai/faux qui évaluent directement les connaissances, les compétences et le jugement d’un inscrit à l’égard des normes de pratique de l’OTLMO. L’administration de l’examen de l’exercice suit les lignes directrices détaillées dans le Plan d’évaluation des compétences de l’OTMLO.
Une copie française du Plan d’examen des pratiques sera bientôt disponible. Il s’agit d’une évaluation à livre ouvert qui est complétée et soumise en ligne avant une date limite précise. Les inscrits sont encouragés à faire référence aux modules d’apprentissage de l’exercice professionnel pour se préparer à l’examen de l’exercice. Chaque année, les questions sont sélectionnées conformément au plan directeur ci-dessous.  

Si un inscrit ne parvient pas à atteindre la note minimale de réussite pour l’évaluation de l’examen de l’exercice à sa première tentative, il bénéficie d’une tentative supplémentaire. L’examen de l’exercice est offert en français et en anglais.  

Plan directeur de l’examen de l’exercice de l’OTLMO

Catégorie de normes de pratique de l’OTLMO Pondération Nombre de questions
Conduite professionnelle et responsabilisation 25 – 30% 8 – 10
Connaissances et compétences 15 – 20% 5 – 6
Application des connaissances et des compétences 40 – 45% 12 – 13
Gestion de la qualité 10 – 15% 3 – 4
Total 100% 30

Si un inscrit ne parvient pas à atteindre la note minimale de réussite pour l’évaluation de l’examen de l’exercice à sa première tentative, il bénéficie d’une tentative supplémentaire. L’examen de l’exercice est offert en français et en anglais.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter l’infographie sur le processus de l’examen de l’exercice de l’OTLMO :  

Exemples de questions de l’examen de l’exercice 

Mary est une TLM travaillant comme phlébotomiste dans un laboratoire privé. Une femme arrive avec sa fille de 16 ans qui a une réquisition pour l’hormone stimulante folliculaire, l’hormone lutéinisante (LH), l’estradiol et la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). La fille dit à Mary qu’elle est prête à passer certains des tests sur la réquisition, mais pas le CG. La mère secoue la tête et rappelle à la fille que les tests sont nécessaires pour un diagnostic par le médecin. Que doit faire Mary?
  1. Suivre la demande de la mère, parce qu’elle est le parent et responsable des soins de son enfant mineur.
  2. Suivre la demande de la fille parce qu’elle semble capable de prendre des décisions par elle-même et qu’il n’y a pas d’âge fixé pour le consentement.
  3. Afin de maintenir le consentement, Mary devrait communiquer avec le médecin du patient.
  4. Procéder à la ponction veineuse, car la réquisition elle-même est un consentement suffisant.
Lequel des énoncés suivants n’est pas un acte autorisé au sens de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées (LPSR)?
  1. Communiquer avec les patients ou leurs représentants au sujet du diagnostic.
  2. Régler ou plâtrer une fracture d’un os ou d’une luxation d’une articulation.
  3. Peser un patient.
  4. Prescrire un appareil auditif.
Alice, une TLM qui travaille dans un laboratoire communautaire, reçoit un appel téléphonique d’un avocat demandant des copies des résultats du test de son client. L’avocat dit que la demande est urgente, car leur client doit comparaître en cour le lendemain. Que doit faire Alice?
  1. Alice devrait divulguer les résultats à l’avocat immédiatement.
  2. Alice devrait dire à l’avocat que le laboratoire ne peut divulguer des informations qu’au médecin qui a ordonné les tests et le diriger vers le médecin.
  3. Alice devrait refuser de divulguer les résultats.
  4. Alice devrait demander à l’avocat de soumettre sa demande par écrit et, à la réception de la demande, de divulguer les résultats.
Alors qu’elle assiste à un prélèvement sanguin sur une patiente de 26 ans qui est inconsciente, Heidi, une TLM, entend Roger, l’un des infirmiers aidant le patient, faire des remarques sexuelles inappropriées sur le corps de la patiente. Que doit faire Heidi?
  1. Heidi devrait rapporter ce dont elle a été témoin à l’hôpital et également déposer un rapport concernant les commentaires de Roger auprès de l’Ordre des infirmières.
  2. Heidi n’a rien à faire, après tout, la patiente est inconsciente et donc pas consciente de ce qui est dit.
  3. Heidi devrait confronter Roger et lui dire que son comportement est inapproprié.
  4. Heidi ne devrait rien faire, car Roger fait souvent des commentaires inappropriés.
L’hôpital où Mary travaille prévoit d’installer des tests en analyse hors laboratoire pour plusieurs échantillons à analyser au service d’urgence. Le laboratoire sera responsable de la validation et de la maintenance des instruments, mais le personnel infirmier effectuera les tests. Le consensus général dans le laboratoire est que les infirmières n’ont pas l’expérience requise pour effectuer des tests en analyse hors laboratoire et il serait préférable qu’ils soient confiés aux TLM. Mary, une TLM senior, a été invitée à former plusieurs des infirmières sur la façon d’utiliser l’équipement. Elle est réticente, car elle convient que les tests doivent rester en laboratoire. Quelle est la prochaine étape pour Marie?
  1. Demander l’opportunité de présenter ses préoccupations à la haute direction et de souligner que le personnel du laboratoire est déjà formé pour utiliser l’équipement et n’aura besoin que de peu d’orientation avant que les tests puissent commencer. Cela représenterait une économie de coûts pour l’hôpital.
  2. Demander l’opportunité de présenter ses préoccupations à la haute direction et de citer l’amélioration des soins aux patients comme raison d’attribuer des tests en analyse hors laboratoire au laboratoire.
  3. Considérer l’affectation de formation comme une occasion de collaborer avec le personnel infirmier et de l’aider à comprendre le rôle du technologiste de laboratoire médical dans les soins aux patients.
  4. Demander que la formation soit assignée à un autre TLM, quelqu’un qui a plus besoin de l’expérience qu’elle.

Réponses :

  1. Option no 3 : Afin de maintenir le consentement, Mary devrait communiquer avec le médecin du patient.
  2. Option no 3 : Peser un patient.
  3. Option no 2 : Alice devrait dire à l’avocat que le laboratoire ne peut divulguer des informations qu’au médecin qui a ordonné les tests et le diriger vers le médecin.
  4. Option no 1 : Heidi devrait rapporter ce dont elle a été témoin à l’hôpital et également déposer un rapport concernant les commentaires de Roger auprès de l’Ordre des infirmières.
  5. Option no 3 : Considérer l’affectation de formation comme une occasion de collaborer avec le personnel infirmier et de l’aider à comprendre le rôle du technologiste de laboratoire médical dans les soins aux patients.
Quand devrais-je soumettre un examen de l'exercice?

Vous devrez soumettre un examen de l’exercice selon les critères suivants :

  • Les inscrits praticiens qui sont titulaires d’un certificat d’inscription pour membre praticien depuis plus de deux (2) ans seront choisis au hasard une fois par cycle de dix ans.
  • Tous les inscrits praticiens au cours de leurs deux (2) premières années d’inscription à l’OTLMO.
  • Un inscrit qui change sa catégorie d’inscription, passant de non-praticien à praticien, devra réaliser la vérification de l’exercice dans les deux (2) ans qui suivent le changement.
  • Un inscrit suspendu pour non-paiement des frais et qui redevient praticien doit réaliser la vérification de l’exercice dans les deux (2) ans suivant son rétablissement.
  • Un inscrit qui démissionne ou dont l’inscription est révoquée et qui présente une nouvelle demande à l’OTLMO à titre de membre praticien terminera l’examen de l’exercice dans les deux (2) ans suivant sa réinscription.
  • Un inscrit qui change de catégorie d’inscription (c.-à-d. démissionné, non praticien, suspendu ou inscription révoquée) après avoir été sélectionné au hasard pour l’audit du dossier professionnel ou de l’examen de l’exercice devra réaliser l’examen de l’exercice dans les 60 jours qui suivent son retour au statut de praticien.
  • Si le comité d’assurance de la qualité le lui demande.

Chaque question de l’examen de l’exercice est liée à une norme de pratique spécifique de l’OTLMO pour les technologistes de laboratoire médical. Le comité d’assurance de la qualité de l’OTLMO examine le plan directeur tous les trois ans.

Quel est le format des questions?

L’évaluation est composée de 30 questions liées aux normes de pratique de l’OTLMO, applicables à tous les TLM. Il s’agit d’un mélange de questions à choix vrai/faux et de questions à choix multiples. Chaque question à choix multiples comporte quatre options.

Les questions sont aléatoires entre les inscrits. En d’autres termes, les questions de l’évaluation sont les mêmes tout au long de l’année, mais la façon dont elles sont ordonnées diffère sur l’évaluation de chaque inscrit. Enfin, les questions d’évaluation sont sélectionnées au hasard dans la banque de questions chaque année et sont basées sur le plan directeur de l’examen de l’exercice décrit ci-dessus.

Quels sont les résultats de l’évaluation?

Si la note d’un inscrit praticien atteint ou dépasse la note globale de passage de l’évaluation, il reçoit un rapport sommaire contenant des commentaires à l’appui dans les 60 jours suivant l’évaluation.

Si la note d’un inscrit en exercice n’atteint pas la note de passage, son cas est traité conformément aux politiques du comité d’assurance de la qualité, y compris la politique 106 du comité d’assurance de la qualité (à laquelle vous pouvez accéder ici) Nouvelle tentative de l’examen de l’exercice. Si votre cas est renvoyé au comité d’assurance de la qualité, celui-ci peut exercer ses droits en vertu de l’article 80.2 de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées

Pour réussir l’examen de l’exercice, un inscrit doit obtenir une note qui atteint ou dépasse la note globale de passage de l’évaluation. Chaque année, le comité d’assurance de la qualité examine et approuve la note de passage de la vérification. Si la note d’un inscrit praticien n’atteint pas ou ne dépasse pas la note de passage à sa première tentative, il recevra une deuxième tentative d’atteindre la note de passage. Si l’inscrit n’atteint pas la note de passage après sa deuxième tentative, son cas est soumis au comité d’assurance de la qualité pour examen et délibération. Le comité peut exercer un ou plusieurs de ses pouvoirs en vertu de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées, article 80.2.

Have any further questions or concerns?

Contact CMLTO Quality Assurance Program staff at qualityassurance@cmlto.com.